Jazz à Juan, le 51e

Le programme

 

 

Vendredi 15 juillet Samedi 16 juillet Dimanche 17 juillet

Bitches Brew Beyond. Herbie Hancock- Wayne Shorter - Marcus Miller
produit par Marcus Miller.
Prestigieux parrain de l'édition 2010, Marcus Miller aura à coeur en cette soirée exceptionnelle de rendre un vibrant hommage, aux côtés de Herbie et Wayne, à ce "virtuose de la non virtuosité" que fut Miles Davis.
C'est en 1966 lors du 7e Festival de jazz de Juan que Keith Jarrett a explosé sur la scène européenne.
Cet été, il est toujours là au côté du contrebassiste Gary Peacock et de Jack   DeJohnette, batteur  historique, qui figurait déjà dans le quartet de 1966.

Premier concert à Juan pour James Hunter : un son "old school", une voix douce, chaude, un mélange des Drifters, de Sam Cooke et de Charlie Rich. Et surtout... des instruments ! James Hunter nous prouve une fois de plus que l'essentiel c'est le feeling et le groove !

À lui seul, B.B. King est l'incarnation du Blues. Quelques accords suffisent pour reconnaître son jeu d'un bon goût rarissime. C'est aussi un magnifique chanteur. King est devenu la référence, chantant la musique de son Mississippi natal avec une ardeur inégalée.

Mardi 19 juillet

Robert Randolph
est un virtuose. Une dextérité et une musicalité qui lui valent d'être classé parmi les cent plus grands solistes de tous les temps par le magazine Rolling Stone. C'est son premier concert "Jazz à Juan".

Santana a enflammé le début des années 1970 en fusionnant rock et rythmes latins à Woodstock ou dans de mythiques albums comme Abraxas. Puis, admirateur de la révolution musicale initiée par Miles Davis, il décide d'incorporer des éléments de musique jazz au son de son groupe, avant de revenir aux sonorités épicées des rythmes cubains. Une note suffit pour le reconnaître ! Le son Santana est unique !

20110609-JaJ-Santana
Mercredi 20 juillet
20110609-JaJ-JCullum

Alex Tassel n'est pas un nouveau venu dans la jazzosphère française. On l'a déjà croisé sur scène aux côtés de Manu Katché. C'est un trompettiste hors-série plutôt hard bop, mais aussi soul.
Curtis Stigers, ce chanteur, saxophoniste, compositeur hors norme s'est acquis une réputation de formidable chanteur de jazz, dans le sillage de Georgie Fame. Premier concert "Jazz à Juan".
À tout juste trente ans, Jamie Cullum est devenu en l'espace de dix ans une figure emblématique du jazz international. Sa voix tout à la fois chaude et rauque, son toucher de piano funky, son groove très nerveux déchaînent l'enthousiasme d'une foule où la jeunesse est là, comme au bon vieux temps.

Jeudi 21 juillet

Vendredi 22 juillet

20110609-JaJ-BenRaphael Saadiq a véritablement imprimé sa marque en tant qu'artiste live, trouvant un écho universel chez des publics du monde entier. Soul, R'n'B, rock, hip-hop ou même new jack swing, la palette de ce réinventeur magique de la patte des 60'/70's est inspirée. Premier concert "Jazz à Juan".
Bercé au son d'Otis Redding Ben l'Oncle Soul a été repéré par Motown France en 2008, après avoir posté sa musique sur Internet. Depuis il n'en finit plus depuis de rajouter des chapitres insensés à son rêve de gosse ! Une oeuvre solaire dès les premiers morceaux.
Imany
, chrysalide prometteuse vit ses textes, raconte en chantant, taquine, use de son charme et de son humour. Premier concert "Jazz à Juan".


Raul Midon & Richard Bona Quartet
: L'un chante… et l'autre aussi ! Sans oublier d'avoir moult cordes à leur guitare. Tous deux tracent avec talent le sillon d'une carrière en tous points remarquable, fidèles à l'aphorisme hancockien voulant que l'on soit étudiant en musique jusqu'à sa mort…

20110609-JaJ-GilGilberto Gil : faut-il encore le présenter tant ses musiques appartiennent à l'inconscient collectif… Il est à ce jour l'artiste brésilien de sa génération le plus connu à travers le monde, après avoir croisé les chemins de personnalités aussi diverses que Joao Gilberto ou Chico Buarque, collaboré avec Jimmy Cliff et les Wailers, etc.
Samedi 23 juillet Dimanche 24 juillet

Harold Lopez Nussa Trio
est le dernier venu d'une grande dynastie de musiciens cubains, dont le plus connu est son oncle Ernan, également pianiste. Harold, lui, est de la génération de Ruben Fonseca, surdoué et résolument moderne. Issu du prestigieux conservatoire de La Havane, formé au piano classique, il a pourtant un gros, très gros béguin pour le jazz ! Premier concert "Jazz à Juan".
Un parrain de choix : Manu Katché, un batteur reconnu sur la scène internationale pour ses multiples collaborations avec des chanteurs pop. Il est un acteur important de la scène jazz actuelle. Une soirée exceptionnelle à la pinède Gould et "carte blanche" à cet artiste hors pair, avec de nombreux invités surprises qui feront rugir de plaisir les nuits juanaises.
20110609-JaJ-Craig
Comme son oncle Fats Domino, Craig Adams sait tout faire et le fait bien, tour à tour et tout à la fois pianiste, organiste, chef de choeur, directeur musical. Figure emblématique des églises noires de la Nouvelle-Orléans, Craig Adams est aujourd'hui, incontestablement, l'un des plus talentueux jeunes artistes de Louisiane.

Téléchargez le programme du OFF